Après notre séjour à Cuzco où nous avons exploré la culture Inca sous toutes ses formes, nous nous posons maintenant dans la région d’Arequipa plus au sud. 

 
La région est réputée pour son canyon et son climat désertique. Il ne nous restera que quelques enjambées (heures de bus dans le jargon) pour atteindre la prochaine étape de ce road trip en Amérique du sud: La Bolivie et les bords du lac Titi Caca.

Arequipa la ville blanche

 

Lors de notre première journée à Arequipa, nous profitons d’un grand soleil pour flaner en ville dans ces ruelles blanches (la ville blanche) et découvrir le marché local. On en reviens souvent aux marchés, car ils sont un formidable exemple de la culture et de la vie locale. En fonction de l’endroit on y retrouve différents produits comme ici a Arequipa, les fruits de cactus.

etalage de fruits marché d'Arequipa Pérou
Section fruits marché Arequipa
Dans le même après midi, nous visitons le musée de Juanita, cette momie découverte dans le cratère du volcan Misti. AH j’oubliais, Arequipa est entourée de montagnes et de deux volcans de plus de 5200 m chacuns.

 

La petite Juanita 13 ans fut offerte en sacrifice aux dieux par les Incas et son corps très bien conservé par le glacier ainsi que les objets rituels on permis de connaître un nouvel aspect des traditions Incas.

 

Ces grands malades, montaient à plus de 5000m en sandales ou pieds nus pour effectuer certains sacrifices exceptionnels au plus près de leurs dieux et ainsi augmenter leur chance d’être entendus.

Cathédrale blanche Arequipa Pérou
Cathédrale plazza das Armas Arequipa


Piazza das armas Arequipa Pérou
Plazza das Armas Arequipa la ville blanche


Piazza das armas Arequipa - plan
Johan M dit « La Carte »


 

Le soir, même, nous honorons notre tradition, une capitale, un apéritif (enfin quelques uns) et nous retrouvons dans une sorte de boîte de nuit concert à écouter en live une sorte de descendants de Ska-P en sirotant tranquilement notre litre de bière (3 euros… Une paille boby).

 

 

Yura, Arizona et eaux thermales populaires.

 

Suite à cette première journée, nous nous rendons dans la ville de Yura à 40min (1:15 officiellement) dans le but de soigner nos maux de tête dans de sois disantes eaux thermales.

 

 

Nous nous retrouvons très vite (encore une fois) dans une sorte de mare intérieure a l’odeur douteuse entourés de dizaine de locaux euphoriques. Affublés d’un joli bonnet bleu obligatoire, nous passons 30 min dans l’eau, pas plus parce qu’après ta peau sa dètache.

eaux thermales Yura Pérou
Eaux thermales et jolis bonnets bleus (bretons, la mode est au bleu)

 

Après cette comique mais décontractante baignade nous nous promenons dans Yura (9 maisons) au milieu d’une foule de locaux qui se retrouvent dans les parcs le dimanche.

 

Une étape tout de même sympatique dans ce petit village perdu dans le désert et rappellant les colines de l’Arizona.

Yura ville désert Pérou
Yura, Arizona Péruvien

 

J’allais oublier notre jolie rencontre avec Cherge (non pas celui de Saint Mars) , un jeune Alpaga blanc tout poilu et très amical, la nouvelle mascotte cochonou au Pérou.

lama cochonou Yura Pérou
Cherge le Lama de yura nouvelle mascotte cochonou

 

Colca, le canyon le plus profond du monde

 

Le but de notre arrêt à Arequipa était principalement le canyon de colca, vivement recommandé par Elodie Condemine en personne.
 
Situé a 180km de Arequipa, soit entre 5h et 7h30 de bus, ce canyon est une merveille naturelle et un petit paradis pour les amateurs de treks grimpants et chauds.

 

Nous prenons donc un bus complètement pourri (et sans WC, ca a son importance!), au début le voyage est bon enfant, nous avons nos places assises donc tout va bien. Mais après 2h de route, nous attaquons de la piste, des creux, des bosses et un ravin omniprésents. Au fil de km, le bus se remplit pour rapidement atteindre les 80 personnes, une vraie cage à poules.

 

Arrivés a Cabanaconde, en haut du canyon nous nous faisons de nouveaux amis Français (un couple de dentistes marseillais, ça fait un peu Pékin express dit comme ça) avec lesquels nous mangeons avant d’attaquer le canyon.

 

Pour cette première journée, nous commencons doucement, 2h de descente sur une pente très escarpée (1100 m de denivelé négatif) pour nous retrouver dans un petit oasis, paradis sur terre perdu au milieu de rien. Nous nous délassons dans la piscine, mangeons un petit repas et au lit, de toute façon pas de lumière dans nos petites cabanes en bambou!

oasis de Sengalle Canyon de Colca
Oasis Sengalle Colca canyon

 

chambres en bambou oasis Sengalle Canyon COlca Pérou
Chambres en bambou Oasis Sengalle Colca Canyon


Le lendemain, départ 8h pour une grosse journée de marche en perspective, la carte annonçait 8h de marche, que nous avons bouclées en 6h30 (de vraies machines) non pas sans suer un petit peu.

 

 

Nous traversons tous types de végétations entre les cactus dans les zones désertiques et les vallons luxuriants ou de petits villages survivent sans contact routier avec la civilisation. Ici tout se fait à dos de mulet pour un mimimun de 3h de trajet.

rio colca canyon de colca Pérou
Rio Colca, colca canyon

 

rocher canyon de colca pérou
Sauvetage de la population locale au passage

 

cochonou découverte canyon de colca
Aventuriers a la découverte du canyon de colca

De temps à autre, nous reposons nos pieds et mollets dans un ruisseau d’eau bien fraîche et le midi nous nous arrêtons manger de l’alpaga chez un local (goût proche de l’agneau).

 

Pour conclure cette journée nous attaquons le partie la plus dure du canyon, une montée de 4h pour gravir 1100m de denivelé positif. Autant vous dire que les machines on avalé ça en 2h et 2h15. Nous déclarons d’aileurs la perte de 6 mollets!

 

Tous les aventuriers vous le diront, pour grimper, il faut 2 choses: Un mental et des Salomons! Bilan de ce trek, 3200m de denivelé (1600 + et 1600 -) pour un total d’environ 22km.

 

rio colca canyon de colca Pérou
Canyon de Colca Pérou
Avant de reprendre notre bus, nous nous retrouvons dans une auberge/resto/bar tenue par des Français, où nous mangeons en compagnie de nos amis dentistes un délicieux rôti d’alpaga.

 

Voici les différentes choses sympathiques que vous pourriez faire autour d’Arequipa, le canyon étant sans doute l’experience qui vous en mettra le plus plein la vue.

 

Etape suivante: Direction Puno aux bords du lac Titi Caca ou nous passerons une nuit et qui sait peut être une virée chez l’habitant sur l’Ile de Taquile.

 

 
Check-List: Faire arrêter le bus en urgence pour un cas de diahrée aigüe: CHECK