Ce jour là, sans le savoir une bonne journée de malades nous attendait… après notre visite de Trondheim, le soir même nous roulons en direction de Åndalsnes. Nous entrons alors officiellement dans la région des Fjords de l’Ouest.

Bivouac à Åndaslnes, sport et régal maritime

Une fois n’est pas coutume, nous nous trouvons un charmant petit coin pour dormir en bord de Fjord et un peu plus loin un ponton de pêche. L’occasion était trop belle pour ne pas sortir le lancer, d’autant plus qu’un superbe coucher de soleil nous accompagnait!
C’est après une bataille acharnée contre les éléments que nous sortons 3 beaux maquereaux (Juju a eu le plus gros). La suite nous paraît être une évidence, nous improvisons un petit feu de camp et sur les conseils du coach, nous préparons de jolies papillotes avec ce que l’on a sous le coude: sel, poivre, thym, citron, huile d’olive. UN REGAL.

Rampestreken, une petite randonnée qui grimpe

Le Rampestrekken, c’est une petite randonnée qui vous emmène au bout d’une plateforme suspendue à 500m dans le vide au dessus d’un Fjord, la vue y est saisissante.
Nous avions vu sur notre guide qu’il fallait 1h30 pour y monter et quelle fut notre surprise en voyant qu’il n’y avait que 2km… Autant vous dire que ça grimpait sec!
La randonnée rampestrekken, c’est aussi un chemin très populaire en Norvège (et en chine aussi à priori), du coup tout le monde s’y rend pour se prendre en photo au bout de la passerelle. Et autant vous dire que moi ça me gonfle bien de faire la queue-leu-leu pour prendre une photo… Enfin ça valait franchement le coup d’oeil. Et puis pour les plus vaillants (des Bob Trotters par exemple), il est possible de grimper 30 minutes de plus pour une vue encore plus dingue depuis le sommet.
Donc voilà une jolie randonnée qui vous plaira bien, cachés dans les sous bois, en de nombreux endroits pendant l’assencion, vous apperceverez le fjord et les montagnes et une fois en haut vous ne regretterez pas la vue. Et si vous êtes sages et polis, je peux même vous indiquer notre coin à maquereaux à 4 km d’ici!

Les terribles lacets de la Trollstigen

La Trollstigen, ou échelle du Troll c’est une étroite route de montagne qui grimpe à 9% et qui compte 11 terribles lacets dans lesquels il est impossible de se croiser. Pourtant y circulent des bus, des camping cars, des vélos et…. des 4L.
J’ai vu une photo de cette route il y a quelques mois et je me suis dit : WAAAA il faut que je la grimpe. Quelques jours avant, notre amie Gwendoline, l’auto-squatteuse avait fortement remis en doute les capacités de la petite auto a grimper ce mur presque quasiment digne des lacets de Montvernier. Vous l’aurez deviné, la Felix Express a grimpé ça comme une professionnelle encouragée par les gens que nous croisions.
La superbe cascade de Stigfossen vient littéralement se mélanger à la route traversant les épingles à cheveux de part en part et offrant un superbe spectacle, même par temps pluvieux !

Découverte du Fjord de Geiranger

Une jolie route de montagne de 70 Km sépare la Trollstigen du Fjord Geiranger, le « plus beau Fjord de Norvège ». Sur les hauteurs du Flord, à Ørnesvingen, nous tombons sur une vue à couper le souffle. Falaises à pic, eau bleu turquoise, hauteur vertigineuse, bref le spectacle était fabuleux.
Nous comptions passer une journée dans ce lieu, randonner un peu, louer un kayak… mais la réalité touristique du lieu nous a vite rattrapés.
Tout d’abord, le soir même nous avons galère à trouver un bivouac près du Fjord, car tout l’espace disponible de cette vallée étriquée est réservé aux hôtels 1000 étoiles et aux campings, nous avons donc poursuivi plus loin, plus haut pour trouver un emplacement convenable. Le lendemain, nous projetions de revenir mais la vue d’en haut nous a largement suffit. out d’abord parce qu’elle était très belle, que nous avons pu faire notre toilette dans des WC publics avec eau chaude, mais aussi parce que voir 2 immenses ferry stationnés au milieu de ce décor de rêve nous a stoppés net.
Voilà la réalité des très beaux fjords Norvégiens, ils sont colonisés par les croisières qui viennent vomir leurs milliers de passagers dans de toutes petites zones.
Notez quand même que nous avons vraiment apprécié la vue sur le Fjord et ses flancs escarpés vu d’en haut et que bien évidemment ça vaut le détour! (Notez également pour les connaisseurs que la casserole de mamie Conlie continue de voir du paysage)

LA qualité de nos bivouacs se dégrade de jour en jour

Après notre échec lors de la recherche d’un bivouac près du Geiranger Fjord, nous avons continué sur une route de montagne vraiment raide (la seconde de la journée pour la petite auto) et c’est après une Vingtaine de kilomètres que nous avons trouvé un petit coin où poser la tente. Vous le comprendrez en regardant les photos… il ne faisait pas chaud, on a même eu presque froid, mais la vue du matin en ouvrant la fermeture éclair de notre tente igloo n’avait vraiment rien de comparable…
Pour ce qui est du froid, legging, feu de camp et Beaujolais nouveau font largement l’affaire !

Dormir en tente à -2° près d’un glacier: CHECK

Pour relire notre dernier article

Rampestreken, Trollstigen et Geiranger Fjord, baroudage dans l’ouest Norvégien

6 août, 2017|0 Comments

Ce jour là, sans le savoir une bonne journée de malades nous attendait… après notre visite de Trondheim, le soir même nous roulons en direction de Åndalsnes. Nous entrons alors officiellement dans la région des [...]

Résumé
Rampestreken, Trollstigen et Geiranger Fjord, baroudage dans l’ouest Norvégien
Nom de l'article
Rampestreken, Trollstigen et Geiranger Fjord, baroudage dans l’ouest Norvégien
Description
Notre road trip en Norvège se poursuit par la randonnée rampestreken, l'ascension de la terrible route Trollstigen par notre petite Renault 4L et la découverte du très touristique Geiranger Fjord.