Après 3 jours passés à Bergen et soumis à la météo locale, nous prenons la route direction Trolltunga.

Vous en avez forcément entendu parler, Trolltunga, littéralement “Langue de Troll” c’est ce célèbrissime rocher Norvégien surplombant un superbe lac entouré de montagnes que des milliers d’Instagrammeur du monde entier sont venus photographier.

Une fois au bout de la randonnée Trolltunga, le paysage est à couper le souffle, mais attention, qui dit randonnée populaire, dit surprises… mais commençons par le début.

Randonnée Trolltunga, ce qu’il faut absolument savoir

Il est clair que la randonnée vers Trolltunga est prometteuse, non seulement parce qu’elle est dans tous les guides, mais également parce qu’Instagram vous a déjà dévoilé le panorama qui se trouve au bout. Mais avant de vous lancer, prenez bien en compte ces quelques conseils que vous ne trouverez pas forcément dans les guides.

Dormir près de Trolltunga, c’est compliqué

Vous êtes en mode confort et vous souhaitez louer un hôtel, sachez que les tarifs sont élevés dans la région de par la popularité de la randonnée.

Si vous êtes en mode baroudeurs, tout est prévu…mais cher. En effet au départ de la randonnée tout est payant, parking (12€ la demi journée) et camping.
Si vous souhaitez dormir gratuitement, ce qui est possible quasiment partout en Norvège, il va falloir ruser, car du petit village de Tyssedal tout en bas, jusqu’au départ de la randonnée très peu de places sont dispos pour une tente.

A vrai dire après avoir longtemps hésité, nous avons opté pour le seul “simili-parking” en bord de route qui n’avait pas de panneau interdisant le stationnement. Clairement on a dormi a un mètre de la route.

Mais notre 4L en a vu d’autres et franchement ce n’est pas le genre de chose qui nous fait peur. Le sol était vraiment aléatoire pour la tente, mais heureusement nous avions de quoi préparer un repas de roi.

Le jour même lors de notre randonnée jusqu’à la Ferme de Kjeåsen au bord du Eidjfjord, nous avons eu la chance de pêcher deux beaux maquereaux et trouver… des girolles et des pieds de mouton…

Attention d’attaquer Trolltunga avec toutes les infos

Que vous ayez dormi au pied du départ où que vous ayez pris une navette (payante) pour vous monter, il est important d’avoir bien pris connaissance du parcours et des conditions…

Guides, panneaux, internet, tout le monde a une vision différente de la randonnée, elle ferait entre 9 et 12 km.. ALLER. Soit, dans notre optimisme nous partons pour 18km Aller / Retour. C’était sans compter que récent aménagement du chemin pour monter, en Zig Zag. La Randonnée Trolltunga fait au total 28 kmsoit 14 Aller et 14 Retour sur le même itinéraire, ce n’est pas à prendre à la légère car le chemin est vraiment escarpé sur une bonne moitié du trajet.

Emportez à manger et à boire en conséquence

Nous avons attaqué Trolltunga le coeur léger avec chacun 2 pauvres sandwich et une banane en poche et je peux vous dire qu’on l’a senti. Bien que ce soit l’une des rondos les plus populaires du pays, ne vous attendez pas à trouver un stand de chichis sur le chemin ! Et voilà, ça devait arriver, on a eu faim !
Pour ce qui est de l’hydratation, nous avions emporté nos gourdes LifeStraw et franchement elles nous ont bien aidé !

Pour Trolltunga, Prenez un bon équipement

Comme je vous le disais un peu plus haut, le terrain est coriace dans la région et ce n’est pas à prendre à la légère. Aucun doute nous étions bien équipés, mais pensez à faire de même. De bonnes chaussures et des vêtements chauds.
Même au mois d’Août il ne faisait pas si chaud là haut. Juste pour imager tout ça, on est passés près d’un glacier..

Même après des semaines à randonner en Norvège nous avons souffert au bout d’une vingtaine de Kilomètres, malgré de bonnes chaussures.

Pas de Poubelles et très peu d’arrêts possibles

Grosse déception sur cette randonnée tant attendue, la connerie humaine et le manque d’engagements de la région. Tout au long de cette randonnée nous croisons des peaux de banane, des papiers, des restes de repas. L’humain est con et on ne lui dira jamais assez mais la région pourrait mettre en place un système de poubelles. Car cette randonnée est tout de même parcourue par des milliers de personnes chaque jour. C’est à prendre en compte d’ailleurs car sur Trolltunga, vous ne vous sentirez jamais seuls..

Si vous avez un coup de mou, il existe 2 refuges à 8 et 10 km environ mais ils sont minuscules et vraiment réservés aux cas d’urgence.

Trolltunga, des paysages à couper le souffle (mais redondants)

On ne va pas se mentir les paysages sont magnifiques, tantôt on escalade, tantôt on mets les pieds dans la neige, tantôt on longe un superbe fjord, tantôt on se retrouve dans une vallée de roches vierges…
Mais tout de même faire l’aller et retour c’est assez redondant.

La photo à Trolltunga, l’apogée du tourisme de masse

Depuis des mois, on s’imaginait ce rocher de Trolltunga, cette finalité, qui porte d’ailleurs bien son nom. Car pendant tout le chemin aller, c’est cette image qui vous fait tenir bon !
Et une fois sur place, il est bien là, majestueux, surplombant cet immense lac de montagne.
Seul Hic… les gens et bien oui, eux aussi ont vu ces photos sur internet et rêvent de poser au bout du caillou !

C’est dans ces instants qu’on se jure que l’on ne sera pas aussi stupides que les autres, qu’on ira pas attendre notre tour pour faire une photo dans la nature…
Et bien voilà.. on l’a fait, on a attendu, on a patienté 45 minutes pour ramener ce cliché qui illustrera pour longtemps ce périple.

Voilà, vous le savez, il y a de l’attente pour rapporter le sésame mais ce n’est rien comparé au dénivelé !

Bilan de cette randonnée à Trolltunga

Alors voilà, nous l’avons faite cette randonnée et clairement nous étions rincés comme jamais et nous en gardons d’excellents souvenirs, mais à y réfléchir nous aurions peut-être opté pour une randonnée plus modeste, mais plus nature, moins connue, mais plus surprenante.
C’était là notre dernière vraie randonnée en Norvège et cette approche du tourisme ne nous correspondait pas du tout.

Emmener une dame en stop avec tout notre bazar sur les genoux  : CHECK

Pour relire notre dernier article