Après notre escapade à Stockholm, nous nous arrêtons une centaine de Km plus loins pour bivouaquer au bord d’un petit lac accompagnés par 2 camping-cars de retraités Français partis se faire un “petit” road trip de 3 mois.

Première pêche officielle en Suède

Ce soir là, nous étions gâtés, un plan d’eau, une douche (froide) et des toilettes. Ni une ni deux, nous sortons les gaules et l’équipement de pêche préparé par notre ami Barbichon ainsi qu’un reste de coquillettes quasi-moisies. La pêche n’a pas été exceptionnelle, mais 1 perchounette et 4 gardons ont accompagné le riz ce soir là! Une sacré fierté ! Encore une fois je me demande si nous aurions survécu sans la grille à barbecue de Jocelyne!

coucher de soleil en suède
micro perche pêchée à la canne
just le pecheur suédois
kévin, pêcheur de gardon

Le long de la côte Botnienne

Le lendemain, nous remontons la côte en direction de Hudiksvall, point de départ de la Kustvägen. La Kustvägen, c’est une route littorale de 75km remarquable offrant de jolis points de vue sur la mer.
Sur cette route nous nous arrêtons à Sörfjärden pour bivouaquer face à la mer et se faire un petit apéritif. Ce soir là d’ailleurs une chose impressionnante s’est passée.

Nous étions habitués aux courtes nuits Suédoises, mais cette fois-ci c’était différent.  (le soleil se « couche » de 22h30 à 2h à cette période)

Surpris par le jour, en pleine nuit, c’est ça l’été Suèdois

Après avoir installé le campement et préparant à manger un verre de Jouffrinette à la main, la nuit est tombée pendant le repas. Une fois n’est pas coutume, nous nous lançons dans une solide partie de TrouDuc accompagnée de Saumur Champigny. Après maints rebondissements dans la partie et quelques verres plus tard, le soleil s’est simplement levé tout seul d’un coup. Nous avons donc vu le soleil se coucher et se lever comme ça devant nous sans pression.

Franchement, j’aime me coucher tard, mais là c’est du grand n’importe quoi, décollage total. Il fait plein jour dans la tente dès le coucher et les oiseaux se réveillent au milieu de la nuit. J’ai l’impression de passer des journées de 26 heures.

lever du jour sur la cote botnienne
jour qui se leve sur la cote botnienne

Randonnée sur une portion du Kustleden entre soleil et pluie

En consultant notre cher Lonely Planet, nous avions vu que passait à Sörfjärden le réputé sentier du Kustleden. Le Kustleden est une portion de 450km d’un sentier immense de 1000km traversant une grande partie de la Suède. Offrant des points de vue incontournables sur la fôret et la mer, ce sentier est jalonné de refuges et zones où l’on peut trouver des tables et des barbecue pour bivouaquer.

Sans vraiment savoir à l’avance dans quoi nous nous engagions nous partons Salomon au pieds et Gourde lifeStraw aux ceintures. Nous pensions tomber sur une petite randonnée faisant une boucle et qui nous ramènerait pénardos à notre point de départ. C’est après 6 km que nous avons commencé à en douter et au bout de 7,5 que nous avons décidé de faire demi tour.

côte suédoise aux abords de la Kustleden

Kustleden Superbe randonnée entre terre, mer et forêt

Quand les Suédois décident de faire du balisage, ils ne rigolent pas, tous les 20 mètres, vous trouverez une trace de peinture pour vous conforter dans votre direction, un vrai luxe.
Sur la quasi totalité de la randonnée, la mer nous accompagne, posée à à notre droite. Le temps est un peu gris au départ mais nous partons de bon coeur.
Nous commençons par découvrir le petit port de Sörfjärden et ses superbes abris à bateaux sur puis partons nous enfoncer dans les hautes herbes. Un peu plus loin, nous louperons le bon chemin à cause des yeux de Just (qui ont relativement bon dos je trouve) puis nous entrons dans la fôret.

Plongée dans la fôret sur le trajet de la Kustleden

Les sous bois sont lumineux et recouverts d’arbres à Myrtilles et de lichens vert clair ressemblant à un tapis de mousse. Lorsqu’un petit rayon de soleil passe par là, je vous garantis que ça vaut le détour.

Un peu plus loin, nous entrons dans une immense clairière jonchée de grosses pierres. On a l’impression qu’une météorite s’est abattue là.

Plus tard, la pluie nous rattrape et commence sérieusement à nous mouiller le slip, mais pour nous réconforter, nous tombons sur un petit village de pêche avec de superbes cabanes et maisons rouges.
Sur le retour, le soleil refait son apparition pile au moment où nos parkas avant pris l’eau… PARFAIT.

Pour les puristes, les vrais gars du coin, cette randonnée c’était l’équivalent d’un Saint-Calais > Bouloire …. 15 km sans boire !

Notons qu’avec et la pluie qui nous surprend très souvent, il est très compliqué de faire sécher nos chaussures. Il se peut que la randonnée du lendemain démarre par les pieds humides, mais honnêtement… on s’en cogne!

Si vous passez dans ce petit coin de la Suède, n’hésitez pas à aller y promener vos baskets, elles vous en remercieront. Aucune grosse difficulté sur cette partie du Kustleden, tout le monde peut y aller, attention tout de même aux chevilles.

Battre la nuit à son propre jeu: CHECK

Pour relire notre dernier article