Après notre excursion aux savane roche, nous avons continué notre route à l’Est en direction du Brésil afin de faire un saut de l’autre côté de la frontière.

Escale à Saint Georges de l’Oiapoque, frontière Française

Nous arrivons tout d’abord à Saint Georges de l’Oiapoque, la dernière ville Guyanaise avant la frontière Brésilienne, cette frontière étant matérialisée par le fleuve Oiapoque séparant les deux pays.
Arrivés à Saint Georges, nous ressentons déjà un changement, la ville ressemble moins à la Guyane, les maisons sont construites différemment, on sent déjà une forte influence Brésilienne.
Pour passer du côté Brésil, il est obligatoire de traverser le fleuve Oiapoque en pirogue et les piroguiers ne manquent pas, ils vous sautent littéralement dessus dès votre arrivée. Après avoir négocié le prix de plusieurs voyages en pirogue, nous choisissons notre piroguier que l’on appellera Rodriguez.

 

traversée du fleuve oiapoque en pirogue
Traversée en pirogue entre Saint Georges et Oiapoque – Guyane – Brésil

 

Passage à Oiapoque, frontière Brésilienne

Arrivés au Brésil, nous nous retrouvons dans un autre univers, la rue est un véritable marché ou l’on vend absolument de tout, des tongs au poisson en passant par les bétonnières et les composants informatiques. On nous accoste chaque mètre pour nous emmener en taxi, changer de la monnaie ou pour manger.
rue de bord de fleuve Oiapoque Brésil
Bord de fleuve Oiapoque côté Brésil, restaurants sous des bâches et magasins en tout genre
Sentant toutes ces influences et pris d’une énorme émotion, une petite fringale s’est mise à pointer le bout de son nez… Nous nous retrouvons donc à manger dans l’un de ces « restaurants » de bord de fleuve que la plupart des gens auraient fuit. Une bâche en guise de toit, la viande grillant dans un bidon coupé en deux à 1 mètre de la rue, une toile cirée de grand mère et des mélanges d’épices un peu douteux… Autant vous le dire on a pas hésité une seule seconde, le repas fut très copieux, accompagné d’une bière brésilienne de 660 ML. Ragoût de boeuf et poulet grillé accompagnés de légumes et de riz, on ne pouvait pas rêver mieux. (coût du repas ~5€)
repas brésilien Oiapoque
Oiapoque, repas en bord de fleuve, bonnes portions de viande et légumes.

Saut Maripa, un spot redouté par les piroguiers de l’Oiapoque

Après ce copieux repas, nous avons déposés nos sacs à l’auberge pour nous diriger vers le Saut Maripa, sur le fleuve, les sauts sont les endroits difficiles, que ce soit des chutes ou des rapides. Notre taxi pirogue négocié en début de journée est revenu nous prendre pour nous emmener au bord du saut, une demi heure de marche pour s’y rendre et une jolie averse tropicale plus tard, nous arrivions sur le saut, encore un paysage improbable, des roches apparentes et des remous de rapides, lesquels nous nous empressons de comparer à un jacuzzi et de poser nos fesses dedans… Un régal !
saut marina près Oiapoque Brésil
Saut Maripa, rapides sur le fleuve Oiapoque

Un repas de rois chez Rona à Oiapoque

Après ces éprouvante après midi et un second orage tropical, nous sommes retournés à notre auberge nous laver en vue d’un apéritif en bord de fleuve. N’ayant aucune notion d’heure, nous décidons de nous installer autour d’un apéritif (18h après analyse) qui a poursuivi jusqu’a 20h, bières locales et Caïpirinhas. Cet apéritif nous a tout naturellement conduit jusqu’au diner et là, accrochez vous… cette auberge « Chez Rona » à Oiapoque cuisine l’un des meilleurs filets mignon de boeuf, jamais gouté, une tuerie ! Pour une dizaine d’euros notre table a été complètement recouverte de plats d’accompagnements, d’épices et d’assiettes. Un grand moment de gastronomie!
Après toutes ces émotions et une nuit de 11H, nous repartons direction Cayenne pour 3h de voiture. Un petit passage vers la plage en fin de soirée nous a permis de nous mesurer à des vagues de 2M et de se faire correctement ramasser les cotes dans le sable.
Pour les jours à venir le programme est encore bien chargé et nous ne manqueront pas de vous le faire partager… Marais de Kwa, Iles du Salut, Visite du centre spatial de Kourou et Descente du Fleuve Maroni.

Article précédent : Savane Roche, une nuit au dessus de la forêt amazonienne

Check-List: Se péter la panse ET la ruche à la frontière Brésilienne: CHECK