Après notre séjour à Bogotá, nous décidons de partir plus au sud et plus à l’ouest (plus communément appelé le sud-ouest) en direction de Manizales dans la Zona Cafetera, la région où l’on cultive le mythique café Colombien. Après quelques aléas du direct, une réservation de bus un peu compliquée, un trajet de 8h plus que chaotique et quelques changements de programme, nous nous retrouvons dans cette jolie ville perdue entre deux montagnes et dans laquelle, visiblement se déroulerait une féria… (rien à voir avec un chien aux poils longs).

Une féria du point de vue des colombiens

Dans le principe, une féria Colombienne correspond au concept que nous en avons, taureaux, bière et musique. Mais la musique Colombienne, c’est tout autre chose, un mélange latino-américain accompagné d’accordéon et de salsa, le tout saupoudré d’une bonne dose de chanteur à minettes. Et là, et bien vous rassemblez 20 000 personnes sur la Plaza Bolivar de Manizales!
feria manizales piazza bolivar Colombie
Feria de Manizales plazza bolivar colombia
Au milieu de cette foule, tous les clichés Colombiens se sont encore une fois évanouis, ambiance bon enfant, malgré les centaines de milliers de litres de bière et d’aguardiente (alcool blanc local, mélange de tequila et de Ricard) écoulés sur la place publique. Un dispositif policier très impressionnant; 50 m avant le premier barrage de police, un agent nous interpelle gentiment en nous expliquant que sans papiers d’identité nous ne passerons pas, arrivés à ce fameux barrage, nous passons facilement en expliquant brièvement que nous n’avons pas de papiers sur nous et Johan a même serré la main de l’un d’eux qui riait de notre probante incompréhension linguistique.
En marge de cet impressionnant dispositif policier, nous remarquons également de nombreux bénévoles de la croix rouge postés en cas de problème. Une phrase restera d’ailleurs dans les annales « Puede hacer una photo con vosotros, trabajo en la Cruz roja en la Francia! » « SI SI ».
croix rouge férié de manizales Colombie
Cruz Roja féria Manizales
« On a pas le même costume, mais on a la même passion »

Les férias de Manizales, capitale du marketing

Nous avons pu remarquer depuis notre arrivée en Colombie, la forte présence marketing d’une marque de bière, tout comme le championnat de football Roumain est sponsorisé par la bière Timisoreana, les fêtes Colombiennes sont allègrement sponsorisées par la bière POKER. Toutes les rues de la ville étaient en effet repeintes aux couleurs de la marque, banderoles, scènes, bars, restaurants, tout le monde s’y met. Un coup marketing immense fortement cautionné par la distribution de cadeaux promotionnels en échange de consommations (3 litres de bière = une gourde).
Nous nous sommes retrouvés bien malgré nous à participer à ce système et pour le coup à tomber dans le marketing… il faut dire que le litre de bière à 1,60 € on voit rarement cela en France, donc comme toute bonne ménagère qui profiterai d’une réduction sur la lessive, nous nous sommes pris au jeu.
soirée bière poker aux fériés de Manizales Colombie
Une soirée POKER en Colombie, férias de Manizales

Manizales, des rues vivantes, gourmandes, animées

En parallèle de cette féria, nous avons pu nous balader dans les rues très animées de Manizales, comme nous avons pu le voir un peu partout en Colombie, la nourriture de trottoir est très apprécié de la population et de nombreux stands fleurissent dans les rues piétonnes.
stands dans les rues lors des fériés de Manizales Colombie
Stands de rue, féria de Manizales, Colombie
Tantôt vous proposant des brochettes de bœuf, tantôt des plats de pommes de terre, des épis de maïs, du porc au riz ou des petches plutôt imposantes. L’aspect peu ragoutant de l’appareil de cuisson pourrait ralentir les plus frileux, le plus souvent une poussette sur laquelle on a placé un baril d’essence coupé qui sert de barbecue. Pour avoir goûté l’une de ces brochettes de viande à 0,30 € et n’avoir attrapé aucune complication gastrique, je peux vous dire que c’était vraiment bon! Il est néanmoins évident que les Colombiens adeptes de ce type de nourriture ont développé au fil des siècles des anticorps différents des nôtres, mais ne pas y goûter serait une erreur monumentale.
barbecue maïs dans la rue aux fériés de Manizales
Poussettes à Mais, cuit au barbecue dans la rue, Manizales
A venir, descente vers Cali, encore une ville peu recommandée mais annonçant tellement de belles choses, visite du parc national du café et passage vers l’équateur.
Check-list: Se retrouver en boîte gay (Rumba Gay) dans les quartiers chauds 
puis aller dans une boîte de strip-tease: CHECK