Les îles Lofoten sont comme leur nom l’indique un groupement de plusieurs îles situées au Nord ouest de la Norvège. Elles sont historiquement célèbres pour leurs eaux poissonneuses et leur population de pêcheurs. Aujourd’hui elles sont l’une des principales attractions touristiques du pays.

Les îles Lofoten sont composées de 4 îles principales traversables (voire baroudables) en voiture (ou en Renault 4L): AustvågoyVestvågoyFlakstadøy et Moskenesøy. Les 2 autres îles les « plus importantes » Røst et Værøy sont accessibles en ferry.

Arrivée sur les îles Lofoten, le choc oculaire

Nous sommes arrivés sur les Lofoten par l’E10 dans la suite logique de notre départ de Tromsø. Une fois le pont séparant le continent de la première île passé, le choc a été immédiat. Les îles lofoten sont constituées de montagnes, d’énormes montagnes posées là en plein milieu et parsemées de lacs et de Fjords à l’eau bleu turquoise. D’un côté, une splendide vue sur la mer avec en fond des montagnes enneigées enrobées dans un léger brouillard. De l’autre un lac de montagne où se reposent paisiblement quelques barques solitaires et de jolies cabanes de pêche aux couleurs vives.
Quand le soleil commence à descendre, l’ensemble se teinte d’un rose éclatant à vous couper le souffle. Chaque kilomètre parcouru est un vrai plaisir pour les yeux (un peu comme quand tu regardes en vitrine un hamburger qui n’est pas dans ton budj’).

Henningsvær: premier bivouac sur les îles Lofoten

Arrivés tôt le matin sur les îles, nous avons commencé par une balade dans les rues de Svolvær qui nous a plutôt servi d’escale pour se dégourdir les jambes car hormis quelques galeries d’art, pas grand chose d’intéressant.
Pour notre première nuit sur les îles, nous avons trouvé un bivouac grâce à un couple de Russes en Lada rencontrés le matin même à une station service. Alors que Julie faisait sa toiletteù(oui nous sommes de vrais baroudeurs), le couple nous indique une petite zone sympa ou le camping sauvage est de rigueur.
Très heureux de l’info nous nous dirigeons donc sur la route côtière qui mène à Henningsvær. En effet, nous pouvions apercevoir de nombreuses tentes dans les collines. Nous laissons donc la 4L à quelques mètres en contrebas pour nous hisser sur un petit plateau. Les photos parlent d’elles mêmes. Ce soir là, ce fût croques monsieur au feu de bois grâce à la grille de Jocelyne et Beaujolais nouveau grâce à Eric… franchement même au Ritz ça sentait la jalousie.

Le lendemain nous nous arrêtons sur une plage imitation Caraïbes avec une eau à 14° histoire de se ravigoter les neurones avant de reprendre la route. Nous y trouvons même un tuyau-douche-d’arrosage qui nous a comblés de bonheur. Les Norvégiens étaient très amusés de nous voir nous laver avec une eau si froide. Après une session WC > Baignade > Douche > Vaisselle, nous voilà repartis pour notre étape du jour, une petite randonnée côtière entre les villes de Unstad et Eggum.

Îles Lofoten, sentier côtier entre Unstad et Eggum

Le temps de se mijoter un petit plat dans la casserole de mamie Thérèse, il était déjà bien 17h! Peu importe, nous partons pour cette randonnée de 13km sur la côte au milieu des moutons.
Un petit sentier sympa longeant la mer, nécessitant néanmoins un diplôme de niveau 1 en escalade, car comme à leur habitude, les Scandinaves nous ont réservé de petites surprises. Durant ces 13 km (6,5 aller – 6,5 retour) nous sommes donc passés d’un chemin balisé sécurisé à un chemin à moutons puis à des marches plus qu’aléatoires; un vrai plaisir.
Mine de rien cette randonnée avec les difficultés qu’elle comportait nous a rapidement amenés à 22h. Peu importe vous me direz, ici il n’y a pas de nuit.

En quittant la ville départ d’Unstad, un soleil couchant et un ciel rougeoyant nous accompagnent jusqu’à notre prochain bivouac à 45km d’ici au nord de l’île de Flakstadøy. Après quelques péripéties et un embourbage en règle nous parvenons à nous installer sur un bivouac une fois de plus époustoufflant. Après quelques efforts et quelques degrés de plus au thermostat, cette nuit là, la Felix Express a grimpé la colline pour dormir près de nous.

Le lendemain matin, nous rusons l’air de rien pour aller prendre une douche dans un camping. Comme ici, la plupart du temps, les douches chaudes nécessitent des jetons (ici 2€ les 6min), je vous laisse imaginer la suite! Elle était pas chaude chaude (mais néanmoins totalement dans notre Budj’) !

Îles Lofoten, Reine et Å, petits villages de pêcheurs

L’une des particularités les plus représentatives des Lofoten, ce sont ces rorbuers de petites cabanes de 4m sur 4m que le fameux roi Øystein fit construire pour les pêcheurs. Par gentillesse bien sûr, mais un peu par crevardise également, de manière à contrôler et taxer les bénéfices de la pêche.
Bon du coup, sur les Lofoten et de manière plus regroupées à Reine et Å, nous avons pu photographier un grand nombre de ces jolies petites cabanes sur pilotis. En plus de ces cabanes, vous pourrez également voir de grandes structures en bois servant à faire sécher le poisson, le célèbre Tørnfish, ultra célèbre dans la région.
Le village de Å est remarquable, pas seulement car il possède le plus court nom au monde, mais également car tout son centre est la reproduction d’un village de pêcheur, un musée à ciel ouvert. Vous pourrez visiter l’atelier du forgeron, y voir une exposition sur l’outillage du pêcheur, y visiter le musée du poisson sêché ou encore découvrir les étapes de séchages et de conservation de celui-ci.
tout plein de jolies choses à voir avec toujours autour de vous, une mer bleue turquoise, des mouettes très très bavardes et la montagne en arrière plan pour vous rappeler que vous êtes en montagne.

Prendre une douche gelée en public : CHECK

Pour relire notre dernier article

Rampestreken, Trollstigen et Geiranger Fjord, baroudage dans l’ouest Norvégien

6 août, 2017|0 Comments

Ce jour là, sans le savoir une bonne journée de malades nous attendait… après notre visite de Trondheim, le soir même nous roulons en direction de Åndalsnes. Nous entrons alors officiellement dans la région des [...]

Résumé
Les îles Lofoten en Norvège: comment s’exploser les rétines
Nom de l'article
Les îles Lofoten en Norvège: comment s’exploser les rétines
Description
Etape tant attendue de ce road trip en Norvège, nous découvrons les îles Lofoten, paradis des pêcheurs, montagnes, fjords, cabanes et explosion de couleurs.