Depuis notre dernier article nous n’avons pas chômé, le planning a même été très chargé et je profite d’un petit transfert pour vous en dire plus.

Arrivée à Bergen sous la pluie

Quelques heures auparavant un voyageur rencontré au Cap Nord nous disait que Bergen était la ville la plus pluvieuse de Norvège… Nous ne voulions évidemment pas le croire, mais à peine arrivés à proximité de la ville le constat fut accablant.
Il était tard, nous avions bien roulé , le lendemain nous prévoyons une visite de la ville. Une fois le bivouac trouvé (non pas sans mal), il nous a fallu redoubler d’énergie pour construire un abri pour notre tente et faire chauffer du cassoulet, le tout sous une pluie battante.

Douches bien méritées et vaisselle à l’hôtel

Malgré nos efforts pour trouver un hébergement dans notre budget à Bergen, nous avons fini par réserver un hôtel sur Booking.
Les campings étant trop loin du centre ville, nous nous sommes rabattus sur Air Bnb et une fois encore j’ai pu constater que ce n’était pas l’hébergement le plus avantageux.
Réservé longtemps à l’avance éventuellement, mais sur l’instant, à 24 ou 48h de l’escale, préférez Booking.com! Pour le même tarif qu’un Air Bnb, vous serez en plein centre, tous frais compris et sans avoir à attendre la validation de l’hôte.
De plus, bien souvent, les hébergements présents sur booking bradent leurs prix dans les derniers jours (ils ont enfin compris l’intérêt des RM).
A 15h pétantes, nous faisons notre entrée dans l’hôtel armées de notre fidèle sac IKEA XXL chargés comme des mules. Cette fois ci, nous ne ferons pas sécher la tente dans la chambre mais nous y ferons la vaisselle.
Une énorme douche chaude plus tard et nous voici partis à l’assaut de Bergen.

Errance à vélocyclette dans les rues de Bergen

Nous nous étions renseignés sur le prix des locations de vélo dans Bergen et le tarif était une fois de plus bien Norvégiens (10€/h). Je me suis donc intéressé à ces petits vélos bleus style Biclous (Vélib) posés devant l’hôtel. Et bien les gars c’est le bingo! Vous téléchargez l’application Bysykkel, hyper bien faite, elle vous indiquera les vélos disponibles à proximité et le temps qu’il vous reste. Utilisation très simple et prix défiant toute concurrence: pour 49 NOK (5,10€), vous pourrez utiliser le service pendant 24 heures. Il faut juste penser à changer de vélo à une borne toutes les 45min.
A noter que ce service existe aussi à Oslo avec les mêmes tarifs, il faut juste télécharger l’application pour chaque ville.

Si nous avons choisi l’option balade à vélo, c’est parce qu’à Bergen, les musées et visites en tout genre ferment à 17h.
Cela ne nous a pas empêché de découvrir de superbes petites ruelles aux maisons colorées. La colline qui domine Bergen est omniprésente ajoutant une touche de verdure au décor. À flanc de colline des quartiers entiers de maisons colorées.

Le célèbre quartier Bryggen, anciennes compagnies commerciales du port de Bergen

La ville de Bergen était par le passé un important port de commerce et ces imposantes batisses en bois sur le port en témoignent. Elles sont aujourd’hui le symbole de Bergen.
Bryggen signifie « le quai » et dans ce quartier était autrefois regroupées les compagnies commerciales et la gestion du port de commerce de Bergen. Ce quartier historique est l’une des principales attractions touristiques de Bergen.
Vous pourrez vous balader dans les étroites ruelles qui traversent le Bryggen et entrer dans les nombreux ateliers d’artistes, magasins de souvenirs et boutiques de luxe qui y sont installés.

Et paf, d’un coup à 3000km de chez toi, tu as 30 ans

Pendant que ce voyage se poursuit et nous perdons la notion du temps. Mais lui, le temps il n’oublie pas de me rappeler que j’ai 30 ans, d’ailleurs ça tombait comme tous les ans, le 8 Août! Mes anciens m’avaient habitué à le fêter à l’étranger et cette fois-ci c’est à Bergen que ça se passe. Ce soir là, il pleut des cordes, nous savourons la dernière bière offerte par mon ami Alexis bien au sec dans notre chambre puis sortons dans l’espoir d’un verre en ville. Un lundi soir au mois d’Août, à parti r de minuit, c’est au garage, un bar de rockers que nous trinquerons à mon tiers-virgule-trente-trois de siècle. 30 ans mais toujours impatient… il faudra tout de même que j’attende le lendemain pour avoir mes cadeaux !

Randonnée sur le mont Ulriken et Dégustation de spécialités

Après une bonne mais courte nuit, je me fais réveiller par un gâteau composé d’oursons en guimauve et en guise de bougie, une fourchette en plastique enflammée, le must pour un baroudeur.
Pour aujourd’hui, c’est Julie qui a tout programmé, nous commencerons par une randonnée jusqu’au sommet du mont Ulriken qui surplombe Bergen (compter 1h30 – 2h). Bien évidemment, cela se fera sous la pluie et non sans se perdre un petit peu. Des champignons viendront égayer cette montée assez raide et nous faire oublier la pluie. Ce soir c’est officiel nous mangerons des pieds de mouton et des giroles. Abrités par les arbres une bonne partie de la montée, la pluie ne nous aura pas trop gênés.

Dégustation de spécialités locales sur le mont Ulriken

Arrivés en haut du mont Ulriken, une autre surprise m’attendait, un petit restaurant où nous dégusterons une compilation de spécialités locales (jambons, fromage, saucissons, truite sauvage et salade). Cela tombe plutôt bien, j’avais l’estomac dans les talons! (qui d’ailleurs étaient étaient enfilés dans des sacs plastiques pour garder les pieds au sec).

Tyrolienne au dessus de Bergen

Tout au long du repas, la pluie et le brouillard entouraient le restaurant nous empêchant de voir à plus de 20 mètres. Ma dernière surprise m’attendait pourtant à l’extérieur après manger. Par chance, au moment de sortir, la pluie s’est arrêtée et les nuages se sont écartés. Le temps était alors parfait pour une petite session de tyrolienne. Une bonne petite descente avec une superbe vue plongeante sur la ville. Dans des moments comme ça, on ne peut pas s’empêcher de penser à nos mamans qui seraient vachement moins à l’aise que nous à l’idée de s’élancer dans le vide!

Pour ce qui est de la descente du mont Ulriken, après la pluie encaissée à l’aller, nous pensions sérieusement prendre téléphérique qui vous emmène en bas en 10 minutes. Surtout que là nous étions (presque) secs. A peine le prix du téléphérique demandé à la caissière j’annonce 1 bonne et 1 mauvaise nouvelle à Julie. La mauvaise en premier : la descente à 12€ / personne est hors budj’, la bonne: le soleil est revenu! Nous voilà repartis pour 1h15 de descente!

Malgré une météo d’humeur plutôt coquine, j’ai passé une superbe journée d’anniversaire pleine de surprises! Un grand merci à ma petite paupiette et au Boubou crew pour tout ça! Et bien sûr un grand merci aussi à tous les copains et à la famille qui ont pensé à moi!

Se retrouver dans un garage rempli de métaleux à 2h du mat: CHECK

Pour relire notre dernier article

Rampestreken, Trollstigen et Geiranger Fjord, baroudage dans l’ouest Norvégien

6 août, 2017|0 Comments

Ce jour là, sans le savoir une bonne journée de malades nous attendait… après notre visite de Trondheim, le soir même nous roulons en direction de Åndalsnes. Nous entrons alors officiellement dans la région des [...]

Résumé
Bergen: promenade à vélo, randonnée au mont Ulriken et tyrolienne au dessus de la ville
Nom de l'article
Bergen: promenade à vélo, randonnée au mont Ulriken et tyrolienne au dessus de la ville
Description
Escale à Bergen, ville la plus pluvieuse de Norvège pour découvrir ses fameuses maisons de bois, randonner sur le mont Ulriken et faire de le tyrolienne.